Les délais de traitement des dossiers de prêts s'allongent !

Notre agence immobilière de Pontorson fait le point sur les prêts immobiliers

Le délai de traitement des demandes de crédit dans les banques s'est allongé en avril. En cause, le 3ème confinement, la demande forte et la reprise des renégociations de crédits. Notre agence immobilière de Pontorson fait le point ici sur la situation dans les banques.

Après un plus bas historique en mars, une légère hausse des taux en avril

En mars, les taux de crédit immobilier ont atteint un plus bas historique tandis que ceux-ci ont tendance à remonter légèrement en avril à cause de la hausse comprise entre 0,05% et 0,10% des barèmes de certaines banques.

Derrière cette hausse se cache certainement la volonté de certaines banques de limiter le nombre de dossiers et de donner la priorité aux meilleurs dossiers qui bénéficient généralement de taux plus bas souvent épargnés par cette remontée.

Ainsi en avril, les taux moyens sont de :

  • 1,00 % sur 15 ans ;
  • 1,20 % sur 20 ans ;
  • 1,40 % sur 25 ans.

Les meilleurs profils, quant à eux, peuvent négocier et bénéficier de taux moyens encore inférieurs à 1 % sur toutes les durées :

  • 0,50% sur 15 ans ;
  • 0,75% sur 20 ans ;
  • 0,90% sur 25 ans.

Le délai de traitement des dossiers de prêt par les banques s’allonge

L’allongement de la durée de traitement des dossiers de prêts par les banques est dû en partie aux taux de crédit très bas de mars qui ont eu pour effet de susciter davantage de demandes. Mais l’augmentation du nombre de demandes de prêts en mars et en avril n’est pas l’unique cause de ce retard.

La période de confinement et la hausse du nombre de demandes de renégociation de crédit ont également entraîné une recrudescence de travail et impacté l’organisation au sein des banques. Les délais de traitement ont rarement été aussi longs et l’on atteint des niveaux records dans les banques.

S’il faut parfois compter jusqu’à deux ou trois semaines pour avoir un accord de principe sur un dossier, ce délai peut atteindre un mois pour obtenir un accord définitif.  L’émission de l’offre de prêt quant à elle peut prendre encore deux à trois semaines supplémentaires.

Compte tenu de la conjoncture bancaire, il est souhaitable de prévoir un délai de soixante jours pour la condition suspensive d’obtention de prêt.

Ce délai devrait être suffisant pour anticiper le délai de réponse à rallonge des banques dans la mesure où le dossier est déposé rapidement après la signature du compromis de vente.

En savoir plus :
Les perspectives du marché de l’immobilier pour 2021

Mon compte

 Nous contacter