Taxe foncière : une révision de la valeur locative à compter de 2026

taxe foncière, révision de la taxe locative

Vous êtes à la recherche d’une maison à vendre sur Caen et vous vous interrogez sur le paiement de la taxe foncière ? Voici tout ce que vous devez savoir sur son mode de calcul et la future réforme à venir.

La valeur locative, la base de calcul de la taxe foncière

Due par tout propriétaire d’un bien immobilier au 1er janvier de l’année en cours, la taxe foncière repose sur une valeur locative cadastrale, établie à partir de critères datant des années 70. La valeur locative correspond à l’estimation d’un loyer annuel si le bien était proposé à la location. Le calcul de la taxe foncière se base donc sur 50% de cette valeur locative à laquelle est appliqué un taux fixé par les collectivités locales.

À savoir que cette valeur locative varie en fonction de la superficie du bien, de son orientation, de sa localisation, des éléments le composant et des éventuels équipements (baignoire, jardin, installations au gaz…). Elle est donc révisée chaque année, en fonction des déclarations faites par les propriétaires. C’est ainsi que plus de 130.000 ménages français ont vu leur taxe foncière s’envoler cette année.

Vers une nouvelle taxe foncière en 2026

Si les propriétaires sont tenus de déclarer certains changements dans leur résidence, la Cour des Comptes a constaté que les logements très anciens, dont l’état n’a pas été actualisé, sont beaucoup moins taxés que des logements récents ou construits dans les années 60 et considérés à cette période comme des logements très confortables.

En revanche, la réglementation de l’habitant ayant évoluée, ces bâtiments ne sont plus aujourd’hui au sommet du confort.

Bien que le dossier de la réforme de la taxe foncière soit un dossier épineux, celle-ci a bien été approuvée dans le projet de loi de finances 2020. En revanche, cette réforme ne devrait produire ses premiers effets à partir de 2026. Selon Bercy, les effets de la révision de la valeur locative « seront lissés sur une longue période pluriannuelle ».

De plus, le gouvernement a précisé que la réforme se fera « à prélèvement constant ».

Pour en savoir plus:
Vente de logement, attention à ne rien dissimuler
Les grandes tendances de décoration pour 2020

Mon compte

 Nous contacter