Prélèvement à la source – Ce que cela implique pour l’immobilier

Prélèvement à la source

Alors que le prélèvement à la source aura bel et bien lieu au 1er janvier 2019, quelles seront les conséquences de cette réforme sur l’immobilier. Explications.

L’impact du prélèvement à la source sur les investissements en Pinel

Tout investisseur bénéficiant d’un avantage fiscal, comme le dispositif Pinel, se verra verser, dès le 15 janvier, une avance de trésorerie de 60%, sur la base de sa situation fiscale de l’année  antérieure. Initialement, cet acompte, revu à la hausse, devait être de 30%. Le solde sera ensuite versé en septembre. Le montant de l’impôt n’est donc pas modifié, mais l’impact du prélèvement à la source se fait ressentir au niveau de la trésorerie. En effet, il sera désormais impossible de lisser l’avantage fiscal sur les différentes mensualités.

Quelles conséquences sur les travaux ?

Avec l’année blanche, l’impôt 2018 est annulé par le Crédit d’impôt modernisation du recouvrement (CIMR). Dès lors, il n’y aurait aucun intérêt à faire des travaux pour créer des déficits fonciers puisque vous n’avez pas besoin de faire baisser des revenus qui ne seront pas imposés. Cependant, le gouvernement a prévu des mesures transitoires pour ne pas pénaliser les professionnels du bâtiment. Ainsi, pour les travaux réalisés cette année, sachez que les dépenses s’imputeront à 100% sur les revenus fonciers de 2018 et à 50% sur ceux de 2019. L’année prochaine, ce sera la moyenne des dépenses supportées sur 2018 et 2019 qui sera prise en compte.

Mon compte

 Nous contacter