Pourquoi le marché immobilier manque-t-il de biens à vendre ?

Agence immobilière à Villedieu-les-Poêles-Rouffigny

L’offre de biens à vendre sur le marché immobilier continue de se réduire tandis que les prix en profitent logiquement pour croître. On ne s’attendait pas à une telle situation du fait de la crise sanitaire, mais les biens immobiliers se font en effet de plus en plus rares. C’est pourquoi si vous trouvez une maison à vendre à Villedieu qui vous plaît, lancez-vous rapidement avant qu’elle ne vous passe sous le nez !

La crise sanitaire est-elle à l’origine de cette situation ?

En réalité, la pénurie de biens immobiliers se faisait déjà ressentir avant la crise sanitaire qui n’a finalement fait qu’amplifier une condition qui existait antérieurement. Les Français dans leur immense majorité voient l’immobilier comme une valeur refuge dans laquelle il faut investir pour préparer son avenir. Ce sentiment s’est encore renforcé pendant la crise de la Covid-19.

Le corollaire de cette tension sur l’offre est de provoquer invariablement une hausse du prix des biens. En effet, si beaucoup de Français cherchent à acheter alors qu’il y a peu de biens à vendre, alors les prix montent. Le confinement est certainement à l’origine de l’accélération de cette tendance car les acquéreurs potentiels sitôt déconfinés se sont ainsi empressés de reprendre leurs recherches. Le nombre de transactions a fortement crû entre avril et juillet 2020 et le nombre de recherches a fortement augmenté depuis.

Les propriétaires inquiets reportent la vente de leurs biens

Si les candidats acquéreurs sont de plus en plus nombreux à vouloir concrétiser leurs projets, les vendeurs sont quant à eux beaucoup plus circonspects quant au bien-fondé de mettre en vente leur bien. La somme des deux phénomènes contribue ainsi à alimenter l’écart entre l’offre et la demande.

En effet, la crise sanitaire impacte lourdement l'économie française et cela a pour effet de susciter énormément d'inquiétude chez les vendeurs. D’une part, ils craignent une baisse de leurs revenus personnels et, d’autre part, ils doutent de la capacité des acquéreurs potentiels à mener à bien leur achat. Ainsi, les principaux sites immobiliers accusent une baisse supérieure à 10 % du nombre de biens à vendre.

Bien que très sollicités, les propriétaires ne sont pas très optimistes. En effet, 35 % d'entre eux pensent que les prix de l’immobilier vont baisser tandis que seuls 29 % d’entre eux anticipent une hausse. De plus, 35 % de propriétaires craignent de ne pas vendre rapidement et 26 % d'entre eux de vendre en dessous du prix du marché. Ces craintes accentuent la tension sur le marché tandis qu’en réalité la quasi-totalité des transactions se font au prix demandé sans négociation. 

Les vendeurs peuvent se permettre le luxe de choisir le meilleur dossier acquéreur !

Cette situation qui voit le marché de l’immobilier entre les mains des vendeurs a pour conséquence que ceux-ci peuvent se permettre le luxe de choisir l’acquéreur de leur bien. C’est pourquoi, les dossiers solides ont beaucoup plus de chance d’être retenus et ainsi de pouvoir concrétiser leur projet.

Ce phénomène est accentué par la diminution du nombre de crédits accordés aux ménages les plus modestes, et ce malgré l’assouplissement des conditions d’octroi début 2021.

Mon compte

 Nous contacter