Pinel – Ce qui change en 2018

Illustration Pinel

Lors de la séance publique du 17 novembre, l’Assemblée Nationale a validé le projet de loi de finances pour 2018 qui proposait de proroger le dispositif Pinel jusqu’en 2021, tout en le recentrant sur les zones les plus tendues. Explications du spécialiste à consulter pour acheter une maison à Avranches.

Pinel reconduit, sans modification de l’avantage fiscal

Le dispositif d’incitation fiscale Pinel est reconduit pour quatre ans, soit jusqu’au 31 décembre 2021. Cette prorogation se fait sans modification de la réduction d’impôt actuellement applicable. Ainsi, pour tout investissement locatif dans le neuf, le dispositif Pinel ouvre droit à une réduction d’impôt de 12% du prix d’achat du bien pour une durée d’engagement de location de six ans.

Ce pourcentage de réduction est de 18% pour neuf ans et de 21% pour douze ans. À noter que le montant du loyer ne doit pas dépasser un certain plafond et que le bien immobilier est à louer vide.

Pinel 2018 concentré sur les zones tendues

À partir du 1er janvier 2018, le dispositif Pinel sera recentré sur les zones géographiques où la tension entre l’offre et la demande de logements est la plus forte, à savoir les zones A, A bis et B1. Les zones B et C2, quant à elles, sortent du champ d’application du dispositif pour les investissements réalisés à compter du 1er janvier 2018. En revanche, une « souplesse de transition » est accordée pour les logements situés dans ces zones et acquis au plus tard le 31 mars 2018, sous réserve de la signature d’un contrat de réservation ou d’une promesse d’achat avant le 31 décembre 2017.

Enfin, l'extension du dispositif dérogatoire aux opérations situées en zones B2 et C est valable dès lors qu'un permis de construire aura été délivré avant le 31 décembre 2017 et pour une acquisition des logements avant le 31 décembre 2018.

Pour en savoir plus:
Comment se protéger pour un bien immobilier en concubinage ?

Mon compte

 Nous contacter