Marché de la maison individuelle

bilan du marché de la maison individuelle

Malgré des taux d’intérêt sont toujours aussi bas, les professionnels de la vente de maison en Normandie s’attendent à une baisse des ventes en 2018. Le point sur la situation.

Baisse des ventes de maisons individuelles neuves prévue pour 2018

Alors que les taux d’intérêt prévus pour 2018 sont toujours très attractifs, le marché de la maison individuelle devrait reculer cette année entre 8% et 10%. Après deux années de croissance à deux chiffres avec 110.000 maisons en 2015 (+13,7%) et 133.600 maisons en 2016 (+19,5%), les ventes de maisons neuves ont déjà connu un sérieux coup de frein en 2017 : 135.000 maisons ont en effet été vendues l’année dernière, un chiffre en augmentation de seulement 1%.

Ces chiffres mitigés cachent pourtant des disparités régionales puisque plusieurs régions ont malgré tout connu un taux de croissance positif : Bretagne (+7%), Pays de la Loire (+5%), Auvergne Rhône-Alpes (+ 6 %), Paca (+ 6 %) et Grand Est (+ 3 %).

Les causes de ce marché en repli

D’après Les constructeurs et aménageurs de la Fédération française du Bâtiment (LCA-FFB), plusieurs causes expliquent ces ventes en recul. D’un côté, ils justifient cette baisse par un problème de pouvoir d’achat des Français : hausse des prix, âge moyen des acheteurs passé de 39 à 45 ans entre 2010 et 2017 et recul du nombre de primo-accédants de 70% à 50% sur la même période.

D’un autre, ils pointent du doigt certaines mesures gouvernementales : modification du prêt à taux zéro et suppression de l’APL Accession.

Pour en savoir plus:
L'éco-prêt à taux zéro, guide

Mon compte

 Nous contacter