Malgré la crise sanitaire, les Français rêvent toujours de devenir propriétaires !

Les français ont toujours envie d'acheter un bien immobilier et ce malgré la crise

Les Français sont toujours aussi nombreux à avoir un projet immobilier en 2021, pour autant les projets ont considérablement évolué tant en termes de budget que de type de biens et d’emplacement géographique selon une étude faites par l’entreprise d’études et de conseils BVA. Notre agence immobilière de Saint-Martin de Bréhal vous donne ici tous les éléments importants qui ressortent de cette étude.

Les Français souhaitent toujours acheter un bien immobilier malgré la crise

L’envie de Français d'investir dans la pierre ne se tarit pas malgré la crise sanitaire selon une étude faites par l’entreprise BVA.

En effet, environ 17 % des Français ont encore un projet immobilier dans les douze prochains mois. Ainsi, la crise ne semble pas avoir eu d’impact trop significatif sur l’intention d’achat immobilier des Français qui était par exemple de 25 % en 2019. Le nombre de Franciliens ayant un projet immobilier est quant à lui un peu supérieur au taux national et est de l’ordre de 19 % des personnes interrogées.

Parmi le pourcentage de Français ayant un projet d’achat immobilier dans les 12 prochains mois, on retrouve les jeunes de 25 à 34 ans qui représentent 30% du volume, les catégories socioprofessionnelles supérieures qui représentent 26% et les couples avec enfants qui représentent 27%. Ainsi, la répartition du profil des Français est restée la même que dans les études précédentes.

Une envie d’espace et de verdure !

Si l’envie de devenir propriétaire est restée bien ancrée dans l’esprit des Français, le contenu des projets a quant à lui considérablement évolué.

La crise sanitaire est passée par là et a modifié en profondeur certains critères de recherche en faisant devenir prioritaires certains qui jusqu’alors étaient secondaires et vice-versa.

Ainsi, pour plus de 20 % des personnes ayant un projet immobilier, le type de logement et la zone géographique ont été modifiés.

À titre d’exemple, le lieu de recherche a changé pour 32% des habitants de l’Ile-de-France et 24 % des catégories socioprofessionnelles supérieures ayant un projet immobilier.
Cette tendance peut s’expliquer notamment par les différents confinements qui ont conduit de nombreuses personnes à rester cloîtrées chez elles dans un espace réduit sans accès à l’extérieur alors qu’elles avaient l’habitude de s’évader le week-end pour prendre l’air.

La crise sanitaire a fait toucher les limites des petits appartements de centre-ville en créant un besoin d’espace et de nature qui amène les acquéreurs potentiels :

  • D’une part, à modifier le lieu de recherche pour se mettre au vert ;
  • D’autre part, à rechercher une surface plus grande avec un accès à l’extérieur.

Ces nouvelles envies ont également été confortées par la banalisation du télétravail qui offre également l’opportunité à certains de se délocaliser en province où les prix sont généralement moins élevés qu’en Île-de-France.

De même, 15 % des Français ayant un projet immobilier ont ainsi modifié la taille du logement tandis que 18 % d’entre eux ont augmenté le budget alloué pour leur acquisition.

La recherche de résidences secondaires a progressé et 13% des personnes recherchant un bien immobilier ont l’intention d’en acquérir une au cours des 12 prochains mois. Ce pourcentage atteint même 14% chez les Franciliens.

La situation sanitaire actuelle est également responsable de cette progression. Certaines personnes souhaitent s’installer avec leur famille en province pour bénéficier des agréments d’une maison et d’un jardin et ne revenir à Paris que quelques jours par semaine grâce à la possibilité du télétravail.

À l’inverse, le souhait d’investir dans un bien pour le louer passe de 22% des acquéreurs potentiels en novembre 2020 à 18 % en février 2021.

Mon compte

 Nous contacter