Les prix du neuf ont explosé dans certaines régions de France

les prix du neuf en France

Les prix de l’immobilier dans l’ancien ont augmenté en France en 2019, mais pour autant les logements neufs n’ont pas été en reste. En effet, le prix des maisons neuves en France a augmenté de 3,2 % en 2019 tandis que celui des appartements neufs a cru de 4,4 % sur la même période d’après une étude menée par le service des données et études statistiques (SDES) publiée en février 2020.

Cependant, on constate une diversité selon les régions et ce ne sont pas forcement celles que l’on croit qui ont subi la plus importante hausse des prix. Cette nouvelle ne fera pas le bonheur d’un agent immobilier à Avranches mais la région Bretagne est l’une des régions où l’augmentation a été la plus forte tandis que la Nor-mandie a connu un net recul des prix des logements neufs.

Où l’augmentation des prix des logements neufs a-t-elle été la plus forte ?

Comme nous l’avons indiqué plus haut, c’est la Bretagne qui a connu la plus forte augmentation des prix des logements neufs en 2019. En effet, cette région, dont les prix des logements neufs ont augmenté de plus de 9 % (9,7 % en moyenne) en 2019, bat tous les records et devance même des régions comme les Hauts-de-France qui ont connu une hausse des prix du neuf de plus de 5 % (5,2 % en moyenne) et comme les Pays-de-Loire qui ont eux vu les prix du neufs augmenter de 7 % en moyenne.

Il y a cependant certaines régions qui sont à contre-courant de la tendance haussière nationale comme la Corse et la Normandie. En effet, les prix des logements neufs en Corse ont connu une baisse de 2,5 % en moyenne ce qui fait de cette région celle ou la baisse a été la plus importante. Vient ensuite la Normandie qui a enregistrée, quant a elle, une baisse de 1,7 % en moyenne.

Seules ces deux régions ont connu un net recul des prix dans le neuf cette année.

Quelles sont les raisons de cette augmentation quasi générale des prix du neuf ?

La raison principale de cette hausse est liée à la baisse de l’offre proposée par les promoteurs en 2019 alors que la demande restait forte à cette même période. En effet, toujours d’après le SDES, l’offre de logements neufs en 2019 a baissé de plus de 13 % (-13,3 %) par rapport à 2018 pour se stabiliser à 110.200 logements. À comparer à l’offre de logement neufs en 2018 qui était de 127 200 logements.

La demande a, quant à elle, été maintenue par les taux d’emprunt historiquement bas en 2019 et par le l’effet d’aubaine généré par le prêt à taux zéro.
Cette situation a créé une pression de la demande sur l’offre, impliquant une hausse naturelle des prix.

Pour en savoir plus:
Les français rêvent toujours d'immobilier en 2020

Mon compte

 Nous contacter