Aller au contenu principal
Fiche 10 sur 363
10 sur 363

Les fascines protègent le cordon dunaire Littoral de Barneville-Carteret des tempêtes

 14 avril 2022
Comment trouver un bien immobilier à Barneville-Carteret ?
  Partager

Notre agence immobilière de Barneville-Carteret va vous parler aujourd’hui d’une technique simple et efficace qui permet de protéger les dunes des vagues : les fascines. Le maire de Barneville-Carteret, près de Cherbourg, confirme que la technique des fascines a démontré cet hiver son efficacité pour la protection du cordon dunaire contre l’assaut des vagues en cas de forte houle. 

Pour le long terme, une nouvelle étude est en cours

À Barneville-Carteret, dans la Manche, les fascines ont bien protégé cet hiver le trait de côte en piégeant le sable. Ces fascines se présentent sous la forme de casiers en forme de U en bois tressé, larges de cinq mètres, longs de dix mètres et hauts d’un mètre cinquante, ouverts vers la mer.

Ces fascines ont été mises en place au mois de septembre 2021 par les mairies de Saint-Jean-de-la-Rivière et de Barneville-Carteret afin de protéger leur cordon dunaire commun de 280 mètres entre la cale de Saint-Jean-de-la-Rivière et l’extrémité de l’enrochement à Barneville-plage.

En cas de forte houle, le sable transporté par la mer pénètre dans les fascines et se trouve pris au piège, contribuant ainsi à réduire l’érosion de la dune. 

Les fascines ont fait leur office lors des tempêtes Eunice et Franklin

Seules trois fascines proches de l’enrochement ont été détruites par la houle. Toutes les autres ont résisté aux attaques de la mer. Elles ont joué parfaitement leur rôle lors des tempêtes Eunice et Franklin de février.

Le trait de côte situé derrière les fascines n’a pas été endommagé. Et c’était l’objectif de cet aménagement qu’il faut entretenir régulièrement, notamment en cas de grosses marées, pour continuer à protéger le cordon dunaire.

Lors de ces tempêtes, l’escalier face à la rue Boieldieu qui descend à la plage a été très endommagé et la commune ne prévoit pas de le reconstruire. Du panneau Barneville-Carteret jusqu’à la fin de l’enrochement, le cordon dunaire sera renforcé par un apport de 2 000 m3 de sable prélevé à l’entrée du chenal.

En effet, il est prévu que le gestionnaire du port de Carteret, la SPL des Ports de la Manche, désensable le chenal pour faciliter la navigation, après la tempête en mars pour éviter la que le banc de sable ne se reforme. 

Le sable ainsi prélevé viendra renforcer les plages de Saint-Jean-de-la-Rivière et de Barneville, celle de la Potinière et le pied de dune de Carteret.

Les fascines détruites devront être refaites et il est également nécessaire d’entretenir régulièrement celles qui ont résisté, notamment en cas de forte houle. En effet, ce ne sont pas les coefficients de marée qui importent mais bien le vent et la houle qui sont les véritables responsables des dégâts. 

Pour l’instant, le choix des fascines répond aux besoins de protection du trait de côte. Mais dans l’avenir, la mairie finira peut-être par enrocher car l’entretien est complexe et coûteux. 
 

 Partager