Les achats en bord de mer en vogue chez les français

Les achats dans les stations balnéaires augmentent

Acheter une maison en bord de mer, c’est un peu le rêve de tout un chacun. Depuis la fin du confinement, il semble que beaucoup de français ont décidé de faire de ce rêve une réalité. En effet, les ventes de biens immobilier dans les stations balnéaires ont explosé ces derniers mois comme a pu le constater notre agence immobilière de Saint-Pair-sur-Mer.

Quel est le moteur de ce nouvel engouement ?

La crise sanitaire y est certainement pour quelque chose. En effet, ceux qui sont restés confinés dans les grandes villes se sont rendus compte qu’il y avait un grand besoin d’air frais. Cette situation a poussé beaucoup de foyers à réfléchir à l’acquisition d’une résidence secondaire, si possible en bord de mer, avec un jardin ou une terrasse.

Certains français ont également décidé de changer de résidence principale tout en conservant leur travail. En effet, l’essor du télétravail a séduit beaucoup de monde cet été. Travailler en restant chez soi, dans un cadre idyllique et dans le calme c’est un rêve que certains ont pu réaliser. De nos jours, il est possible de profiter d’un meilleur cadre de vie tout en se rendant un ou deux jours par semaine à son bureau.

Ainsi, malgré une augmentation constante des prix depuis l’été 2019, une progression de 50 % sur un an des ventes de biens immobiliers situés dans les stations balnéaires a été enregistrée en juin 2020. Il s’agit d’une vague de fond qui a surpris les acteurs de l’immobilier qui ne s’attendaient pas à une telle explosion des transactions à l’aube du déconfinement.

Une situation néanmoins contrastée selon les régions

Les habitants de la région parisienne s’orientent assez naturellement vers l'Ouest, où ils se partagent les stations balnéaires des côtes de la Manche, de la Normandie et de la Bretagne. En effet, ces régions sont à seulement quelques heures de trajet grâce au train s’arrêtant à Rennes et à Caen.

Mais on retrouve également des Parisiens à Saint-Jean-de-Luz, profitant de la ligne de TGV Paris-Bordeaux qui met la capitale du vin et de l’Aquitaine à deux heures de Paris. Ainsi que des Bordelais qui sont en quelque sorte les régionaux de l’étape. Biarritz, quant à elle, accueille de nombreux Toulousains, à l’image de stations balnéaires moins bien desservies par les transports où les acquéreurs proviennent majoritairement des grandes métropoles environnantes.

En revanche, sur la Côte d’Azur, le nombre de transactions a chuté légèrement, car ce marché est habituellement porté par les acheteurs étrangers qui ne peuvent pas venir actuellement en France. Les professionnels de l’immobilier de la région sont inquiets face à ce constat et se demandent si le marché va redémarrer lorsque les conditions sanitaires seront rétablies dans tous les pays.

Vers une pénurie de bien à vendre dans les stations balnéaires ?

Face à cette recrudescence de demande, l’offre reste assez basse. De nombreux vendeurs ont décidé de conserver leur résidence secondaire car ils se sont rendus compte de l’importance de celle-ci. En effet, beaucoup redoutent un retour au confinement dans les prochains mois si le virus regagne du terrain.

Dernièrement, les biens sur le marché partent rapidement et sans trop de négociation. La demande est forte et l’offre diminue petit à petit. Cela crée une tension de marché qui pourrait avoir pour conséquence une augmentation des prix à court terme.

Mon compte

 Nous contacter