Aller au contenu principal
Fiche 80 sur 303
80 sur 303

Le renouveau de l'immobilier normand grâce aux résidences secondaires

 05 janvier 2021
L'immobilier normand est boosté par la vente de résidences secondaires
  Partager

La côte normande a le vent en poupe en 2020. Entre air pur, campagne verdoyante, prix abordables et proximité directe de Paris, les atouts sont nombreux pour cette belle région ! Pas étonnant donc que notre agence immobilière de Barneville-Carteret reçoive autant de demandes.

Le renouveau de l’engouement des Parisiens pour la Normandie

Depuis le 19e siècle, la Normandie est un lieu de villégiature très prisé par les Parisiens, en grande partie grâce à la très grande proximité de ses belles plages de sable fin et à l’attrait de sa campagne verdoyante.

Par ailleurs, le confinement a plutôt été mal vécu par une grande partie des Parisiens cloîtrés chez eux dans des appartements souvent trop petits pour y vivre 100 % du temps en famille et ne disposant que rarement d’un accès vers l’extérieur.

Face à cette situation difficile, de nombreux Franciliens ont décidé de chercher une résidence secondaire pas trop loin de leur lieu de travail pour pouvoir se mettre au vert en cas de nouveau confinement. La campagne et les côtes normandes du fait de leur proximité ont été les grands gagnants de ce nouveau paradigme et l’objet d’une ruée vers ce que beaucoup considèrent comme le nouvel El Dorado immobilier aux prix encore très abordables.

Ainsi, la demande de résidences secondaires a explosé et représente près de 50 % de l’activité de beaucoup d’agences immobilières normandes, avec son corollaire habituel qui veut qu’en bord de mer, la demande explose tandis que l'offre diminue.

À titre d’exemple, Granville a vu sa demande croître de +65 % avec une offre en baisse de -41 %, Honfleur a vu la demande varier de +51 % alors que l’offre a changé de -16 %, Trouville-sur-Mer s’est retrouvée avec une demande à +53 %  et une offre à -24%. Ce phénomène a été constaté également dans les villes de Deauville, Dieppe, Étretat, Cherbourg ou encore Le Havre.

Le télétravail favorise cette ruée vers la Normandie !

Deux phénomènes se conjuguent pour expliquer ce nouvel attrait de la côte et de la campagne normande. D’une part, le télétravail permet à de nombreux Parisiens d’envisager de travailler une bonne partie du temps depuis leur résidence secondaire en Normandie et de ne retourner à Paris qu’une fois par semaine pour quelques jours. Et d’autre part, des Normands partis travailler à Paris souhaitent également revenir chez eux.

Même s’il y a eu une accélération en 2020 à cause de la pandémie, cette dynamique n’est pas pour autant nouvelle et a pris naissance en réalité depuis au moins 2017.

Un atout de taille : le climat normand est très agréable, notamment en été

Au-delà de la proximité de Paris, le climat normand, même s’il a la réputation d’être plutôt humide, est somme toute très agréable l’été et reste très tempéré si on le compare à celui du sud de la France.

Les personnes qui souhaitent avoir un peu de fraîcheur et échapper aux températures caniculaires de l’été se tournent assez naturellement vers la Normandie.

En savoir plus :
Prêt hypothécaire - Comment en calculer le montant ?
Vente immobilière : quels sont les diagnostics immobiliers ?
Faut-il louer ou acheter sa résidence principale ?

 Partager