Aller au contenu principal
Fiche 8 sur 432
8 sur 432

Le projet de nouvelle commune autour de Coutances

 10 janvier 2023
Achetez un appartement à Coutances avec notre agence
  Partager

Si vous avez acheté un appartement à Coutances, alors vous avez peut-être entendu parler du projet de commune autour de la ville. Jean-Dominique Bourdin, le maire de Coutances, est revenu sur cette idée de projet qui consiste à rassembler Coutances avec les communes limitrophes. Cependant, la plupart d’entre elles ne sont pas emballées par cette idée.

Un projet déjà refusé en 2018

Le projet de nouvelle commune autour de Coutances (Manche) avait déjà été proposé en 2018. L’idée n’avait pas du tout plu au conseil municipal et même entraîné la séparation de l’équipe du maire de l’époque, Yves Lamy. Son successeur, Jean-Dominique Bourdin, s’était lui aussi opposé au projet à l’époque. Cependant, il dit ne pas y être totalement opposé si le projet prenait une autre forme que celle proposée en 2018.

Le dossier de la commune nouvelle, autour de Coutances, revient sur la table. En 2018, l’idée avait divisé le conseil municipal et précipité l’éclatement de l’équipe du maire, Yves Lamy. Si son successeur, Jean-Dominique Bourdin, alors premier adjoint, s’était opposé à ce projet et à la façon dont il avait été préparé, il assure toutefois ne pas être contre un rapprochement de communes. Il a donc envoyé un courrier aux maires voisins en septembre 2022 afin de les convier à une réunion dont l’objectif était d’étudier la mutualisation des services.

Une idée qui ne plaît pas à grand monde

La plupart des communes ont refusé puisque sur les 8 communes consultées, seules 2 ont été plutôt favorables à ce projet. Les deux communes à avoir été pour ce projet étaient Saint-Pierre-de-Coutances et Nicorps. 

Le maire de Nicorps, Yves Lemouton, est plutôt favorable à l’idée car il dit que la majeure partie des habitants de sa commune travaillent à Coutances et que certains projets se font déjà en commun. Cependant, il pense qu’il faudrait que de nombreuses communes acceptent pour que le projet ait un sens, et il est peu optimiste à ce sujet.

Le conseil municipal de Saint-Pierre-de-Coutances n’est pas fermé à cette idée d’après son maire Grégory Galbadon. D’après lui, les petites communes auront tout intérêt à l’avenir à se rassembler car elles n’ont pas forcément les moyens de faire face aux nouvelles normes qui leur compliquent la vie, et la mutualisation des services pourrait être une bouffée d’air frais pour leur budget limité.

Pour ce qui est des autres communes, c’est non. Ainsi, ont décliné Cambernon, Monthuchon, Courcy, Bricqueville-La-Blouette, Saussey et Gratot. La raison principale invoquée par ces communes est qu’il n’y a finalement pas vraiment d’avantages fiscaux ou économiques, et qu’elles risquent même de devoir dépenser plus, tout en perdant de l’autonomie. En outre, les maires ne veulent pas prendre seuls la décision, ils veulent l’accord des habitants, lesquels n’ont pas vraiment envie de sentir leur petite commune « disparaître », comme si elle avait été absorbée par une commune plus grande.

En revanche, le point positif de toutes ces discussions est que la majeure partie des maires est favorable à la mutualisation des services. C’est quelque chose qui peut se faire sans unir les communes et chambouler leur fonctionnement. Il reste à voir quels services seront mutualisés en fonction des économies qui peuvent être réalisées.
 

 Partager