Aller au contenu principal
Fiche 4 sur 383
4 sur 383

Le programme Action cœur de ville est un succès dans la plupart des villes

 28 juillet 2022
Notre agence immobilière de Thury-Harcourt vous parle du programme Action Coeur de Ville
  Partager

Notre agence immobilière de Thury-Harcourt va vous parler aujourd’hui du succès que connaît le programme Action Cœur de Ville en France. La demande immobilière dans les villes moyennes qui sont bénéficiaires de ce plan national a explosé depuis 2018 avec une progression qui se situe à environ 17 % sur la période.

Le dispositif Action cœur de ville s’avère être très attractif

Depuis le lancement du programme Action cœur de ville (ACV) en 2018, la demande et le nombre de transactions immobilières dans les villes moyennes qui en ont bénéficié ont explosé. Selon une étude de l'Agence nationale de la cohésion des territoires et du Conseil supérieur du notariat présentée récemment, le nombre de transactions immobilières a crû de 17 % depuis cette date dans les 200 villes moyennes étudiées (hors Ile-de-France et Mayotte). En prenant en compte les autres agglomérations proches de ces villes, la hausse est même de 20 %.

Le préfet Rollon Mouchel-Blaisot, directeur du programme ACV, a confirmé que les ventes immobilières avaient diminué en 2020 alors que la pandémie de Covid-19 faisait rage, notamment lors des confinements. Il a précisé qu'elles avaient largement repris depuis 2021 et qu'aujourd’hui, le dynamisme du marché immobilier dans un grand nombre de villes Action cœur de ville confirme l’attractivité du dispositif.

Sur 200 villes, 185 ont vu leur volume de ventes croître. Tandis que les 15 restantes dont Basse-Terre et Les Abymes (Guadeloupe), Saint-Laurent-du-Maroni (Guyane) et Colmar, Guebwiller, Haguenau et Vitry-le-François (Grand-Est) qui ont connu une légère récession des ventes.

En cinq ans, cinq milliards d'euros ont été attribués par l'État au programme ACV sous forme de prêts et de subventions. Les principaux contributeurs au financement de ce plan sont l'Agence nationale de l'habitat (Anah), le groupe Action Logement et la Caisse des dépôts et consignations (CDC). 

Ce programme a deux ambitions, celles, d’une part, d'améliorer les conditions de vie des habitants et, d’autre part, de renforcer le rôle prépondérant de ces villes.

Un rapport proposant des axes de prolongement d'ACV entre 2023 et 2026 sera remis mi-juillet au gouvernement par Rollon Mouchel-Blaisot avec comme fil rouge :

  • La lutte contre le réchauffement climatique,
  • L'étalement urbain.

Une partie du rapport sera consacrée à la problématique des quartiers des entrées des villes et autour des gares.

Les attentes des clients ont évolué avec la crise sanitaire

Depuis 2020, les Français, à l’issue du premier confinement, ont exprimé leur envie d'espace et de verdure. Les statistiques depuis cette époque le confirment, les acquisitions dans les villes de moins de 
3 500 habitants augmentant depuis lors de manière significative.

Me Peggy Montesinos, chargée des statistiques immobilières au Conseil supérieur du notariat, le confirme. Elle a constaté que la volonté de nombreux Français de se mettre au vert perdure, sans pour autant qu’on puisse parler d’exode urbain.
 

En savoir plus :

 Partager