Le marché immobilier Normand a bien résisté à la crise

L'immobilier en Normandie résiste bien a la crise et le nombre de vente de maison à Sartilly augmente

Après le premier confinement, le marché de l’immobilier a connu un rattrapage important. Outre la présence des acheteurs qui n’avaient pas pu concrétiser leur projet, de nouveaux acquéreurs cherchant à se mettre au vert ont fait leur apparition. La vente de maison à Sartilly devrait donc reprendre de plus belle en 2021.

Quel impact la crise a-t-elle eu sur le marché de l’immobilier ?

En 2020, malgré la crise sanitaire, les prix de l’immobilier ont augmenté de 5 à 10 % selon le type de biens et les secteurs géographiques. Cette augmentation des prix est due en partie à la forte demande après le premier confinement lié :

  • D’une part, au rattrapage de la part des acquéreurs n’ayant pas pu concrétiser leur projet ;
  • D’autre part, à la présence de nouveaux clients cherchant à se mettre au vert, notamment grâce à la possibilité du télétravail.

De plus, le bataillon des acquéreurs « classiques » est également renforcé aujourd’hui par la présence plus importante d’investisseurs qui se tournent vers la pierre comme valeur refuge. C’est d’ailleurs une des raisons de l’augmentation des prix de l’immobilier : les Français préfèrent se tourner vers un investissement sûr et ainsi se garantir une bonne retraite.

Au premier trimestre 2021, la stabilisation des prix amorcée fin 2020 se confirme. À moins que la situation économique empire ou que les conditions d’octroi de crédits se resserrent, les prix devraient se stabiliser en 2021. Dans le cas contraire, ils pourraient alors s’engager dans une très légère baisse qui viendrait corriger la forte augmentation de 2020.

En ce qui concerne les critères de recherche, ils ont évolué à partir du mois de mai à la suite du premier confinement. L’envie de plus d’espace et d’un accès à l’extérieur est devenue un point très souvent mis en avant par les candidats acquéreurs. Cela se traduit dans les faits par un regain d’intérêt pour les biens disposant d’un jardin, d’une terrasse ou d’un balcon.

La mise en place du télétravail a très largement contribué à l’établissement de ce nouveau paradigme dans l’imaginaire des acquéreurs, les invitant parfois à rechercher une pièce supplémentaire par rapport à leur projet initial. En effet, les néo-télétravailleurs souhaitent disposer d’un bureau afin de séparer l’espace de travail de celui consacré à la famille.

La possibilité de s’éloigner des centres urbains généralement très chers a également modifié les attentes en matière d’espace mais également en matière d’environnement : la proximité de la mer ou de la campagne, une vue dégagée et agréable. De plus, l’accès aux loisirs est passé de critère de recherche secondaire à principal.

Pour les vendeurs, la période est plutôt favorable à la réalisation d'une belle opération, les biens partant généralement sans négociation de prix. Pour autant, ceux-ci restent encore inquiets de la conjoncture. La peur de perdre une partie de leurs revenus ou de ne pas trouver d’acquéreurs suffisamment fiables retient encore nombre d’entre eux qui retardent alors la mise en vente de leur bien en créant ainsi une pénurie de l’offre.

Quelles sont les perspectives en Normandie pour 2021 ?

Les professionnels de l’immobilier normands sont optimistes pour l’année 2021. L’année 2020 a été bonne malgré la crise sanitaire et se situe dans la moyenne des années précédentes en nombre de transactions (exception faite de 2019 qui a été exceptionnelle). Le secteur mise sur la continuation de cette tendance.

Plusieurs éléments se conjuguent pour maintenir l’attractivité de la côte normande :

  • L’évolution des critères de recherches des acquéreurs et la pérennisation du télétravail ;
  • La proximité de la capitale qui met Paris à moins de 3 heures ;
  • Les habitants de Caen qui aiment la côte normande et qui souhaitent s’y installer définitivement.

La Normandie répond parfaitement aux nouveaux critères des acquéreurs car la région offre beaucoup d’espaces verts, des prix très attractifs que ce soit en ville ou à la campagne, mais aussi des villes de taille modérée qui offrent une bien meilleure qualité de vie que Paris. En effet, les prix sont bien plus attractifs dans les grandes villes normandes, ce qui permet de continuer de vivre en ville tout en disposant de bien plus d’espace.

Mon compte

 Nous contacter