Le marché immobilier français d’après-confinement

Le marché immobilier français d’après-confinement

La période de mars et avril 2020 fut une première pour de nombreux secteurs : avec les mesures restrictives liées au confinement de la population, l’ensemble des secteurs d’activité, y compris celui de l’immobilier, ont été tous mis à l’arrêt. Cette crise sans précédent a conforté les ménages français dans leur envie d’investir dans la pierre…

En effet, investir dans l’immobilier semble plus que jamais le placement le plus sûr aujourd’hui, et les acquéreurs l’ont bien compris. Mais qu’en est-il du pouvoir d’achat des français concernant l’immobilier ? La conjoncture est-elle propice à l’achat d’un appartement ?

À l’heure actuelle, est-il plus intéressant de se diriger vers l’achat ou la location d’un T2 à Caen ?

Un pouvoir d’achat légèrement en baisse à cause de taux d’intérêt en hausse

Les français toujours désireux d’investir dans la pierre, et depuis la fin du confinement, les demandes de visite de biens immobiliers ont repris. Pourtant, les taux d’emprunt augmentent petit à petit. Par exemple, en mai 2020, les taux d’intérêt ont atteint 1,25%, alors qu’ils atteignaient les 1,18% le mois précédent.

Mais que représente concrètement la hausse de ces taux ? Une perte allant de 15 000 à 29 000 euros de capacité d’emprunt pour les ménages dont les revenus mensuels sont compris entre 3 000 et 6 000 euros.

Des prêts immobiliers toujours plus durs à obtenir

Les conditions d’octroi de prêts immobiliers sont amenées à se durcir davantage. Les établissements de prêts risquent de suivre d’autant plus les recommandations faites en décembre dernier par le HCSF (Haut Conseil à la Sécurité Financière). Ce durcissement était déjà à l’œuvre, ainsi, le taux d’endettement ne pourra dépasser les 33% des revenus, et la durée d’endettement ne pourra quant à elle pas dépasser les 25 ans.

Les « avantages » de tout ça ? Les établissements bancaires sont plus réactifs quant à la réception et au traitement des dossiers de demande de prêt depuis que la plupart des dossiers sont pour l’heure dématérialisés.

Pour en savoir plus:
Conséquences du Brexit sur l'immobilier en France

Mon compte

 Nous contacter