La folle envie pour les résidences secondaires : Manche-Normandie

Les français achètent des résidences secondaires en Manche et en Normandie.

Le confinement a été dur pour plus d’un Français. Leur rythme de vie a été bouleversé, leur façon de travailler également, sans compter qu’ils ont été pour la plupart privés d’activités sociales et culturelle. Les vacances d’été étant à présent derrière eux, les Français songent sérieusement à acquérir une résidence secondaire, proche de la mer si possible. Nos agences immobilières ont vu augmenter les ventes de maison à Barneville Carteret ainsi que dans d’autres communes proches des côtes de la région.

Les Français rêvent de résidence secondaire

Depuis le 11 mai 2020, date du déconfinement, les Français sont déterminés à acquérir une résidence secondaire. À Paris, par exemple, nombreux sont ceux qui en veulent une. C’est ce qui explique en grande partie l’essor de la vente de résidences secondaires. Nombre d’acquéreurs, lassés des transports et de la pollution, sont en quête d’espace, de verdure et d’une vie plus équilibrée. Ils cherchent donc un endroit où passer leurs weekends.

Outre le désir de mise au vert des Français, le télétravail a également eu un impact important sur ce marché. En effet, le télétravail, très en vogue parmi les cadres, semble être tout aussi efficace que le travail au bureau tout en étant plus écologique et plus agréable. Ceux qui peuvent télétravailler recherchent des biens accessibles en train afin de pouvoir se rendre à leur bureau parisien quand besoin est.

Une nouvelle carte de France se dessine en matière de recherche de logement

Tandis que les Parisiens prospectent majoritairement la Manche, la Bretagne et la Normandie, dans d’autres grandes métropoles les acheteurs s’éloignent un peu de leur lieu de prédilection. Ainsi, les Bordelais cherchent une résidence secondaire dans tout le département de la Gironde, les Lyonnais sont prêts à déménager jusqu’en Bourgogne, les Toulousains étendent leurs recherches jusqu’aux confins du Languedoc-Roussillon. Quant aux acquéreurs étrangers, ils sont contraints de s’informer à distance, loin des visites immobilières habituelles.

Reste que la France est un pays réputé pour sa richesse géographique, culturelle, patrimoniale et gastronomique. Si bien que, de 100 000 euros à plusieurs millions d’euros, on peut dénicher un havre de paix dans la région qui nous fait le plus envie.

Gare à certains coûts que l’on a vite tendance à oublier !

Il ne faut pas omettre que la détention d’une résidence principale ou secondaire implique le paiement de frais, de charges et autres taxes. Entrent dans la balance les frais d’acquisition, les charges courantes, l’entretien des espaces verts, d’une éventuelle piscine ou encore les travaux de rénovation. Pour finir, n’oublions pas le paiement de l’Impôt sur la Fortune Immobilière (IFI), la fiscalité sur les revenus fonciers en cas de location, et pour terminer les impôts locaux.

En savoir plus : 
Découvrez les aides à l'achat
Vendre un bien loué

Mon compte

 Nous contacter