La clientèle française a maintenu le marché de l'immobilier de luxe en 2020

Les Français ont continué à acheter des biens immobiliers de luxe malgré la crise

Même si la crise sanitaire a retenu chez eux les acheteurs étrangers, les prix des biens immobiliers haut de gamme se sont maintenus, voire ont augmenté, grâce aux acheteurs français. Le marché de l’immobilier à Honfleur a également été tiré vers le haut par ce phénomène.

Le marché de l'immobilier haut de gamme tiré vers le haut par les acheteurs Français

Alors que l’on pouvait craindre une année 2020 morose et des perspectives pour 2021 encore plus sombres pour l’immobilier de luxe et haut de gamme, le marché a été soutenu par une activité plus importante qu’à l’accoutumée de la clientèle française.

Ces métiers habituellement très dépendants de la clientèle étrangère, notamment des Américains et des Asiatiques qui aiment s’offrir de la pierre en France, ont vu la proportion de clients étrangers passer de 42 % en 2019 à 27 % en 2020.

Beaucoup de Français avec un patrimoine important ont constaté que les actifs mobiliers devenaient plus volatils et rapportaient de moins en moins. Ils ont préféré réorienter leur épargne et investir dans une résidence principale ou secondaire dont la valeur est plus stable dans le temps et qui apporte un agrément dans la vie de tous les jours.

Le fait que les acquéreurs soient français pour les trois quarts n’a pas modifié la dynamique du marché où le prix moyen est de presque 5 millions d’euros et surtout où le prix moyen du mètre carré est en hausse de 9,2 % pour passer d’environ 17 000 à plus de 18 500 €.

La pierre sert plus que jamais de valeur refuge : pour la famille, pour les finances et pour l’activité professionnelle. Un autre aspect lié à ce changement de la typologie des acquéreurs, c’est la rationalisation du marché impliquant une baisse d’environ 10 à 15% du prix des biens avec défauts. Ainsi, le créneau qui s’en sort le mieux dans beaucoup de réseaux immobiliers de luxe, c’est le très haut de gamme.

Le nouvel Eldorado : La Normandie et la Bretagne

Même s’il y a un intérêt grandissant pour le marché parisien qui a un pouvoir d’attraction durable, notamment sur les acheteurs étrangers qui commencent à revenir en 2021, les acheteurs de prestige sont de plus en plus sensibles à l’appel de la campagne et à la proximité du littoral.

Actuellement, la moitié des acquéreurs de biens haut de gamme souhaite acquérir une villa plutôt qu’un appartement et environ 26 % d’entre eux plébiscitent la Normandie et la Bretagne tandis qu’ils ne sont plus que 14% à vouloir acheter en Provence.

La nouvelle tendance de la résidence « semi-principale » dope l’activité autour des villes comme Deauville, Saint-Malo, Brest, Vannes, Bordeaux ou Biarritz. Les acquéreurs souhaitent dorénavant passer plus de temps dans leur résidence secondaire, y installer leur famille voire y travailler une partie de la semaine. Les communes ayant une gare LGV à proximité voient exploser la demande d’autant que les villes du littoral breton et normand regorgent de magnifiques villas face à la mer.

Mon compte

 Nous contacter