Entre 2011 et 2021, le montant des intérêts d’un crédit immobilier a été divisé par trois !

Les crédits immobiliers coûtent peu cher et permettent de s'offrir plus de surface

Les taux moyens des crédits immobiliers n’ont jamais été aussi bas qu’en ce moment. L’économie pour les emprunteurs est immense si l’on considère le coût d’un crédit immobilier aujourd’hui par rapport à 10 ans en arrière. Notre agence immobilière de Saint-Hilaire-du-Harcouët vous explique ici pourquoi le coût des crédits a tant baissé.

Une économie de 100 000 € aujourd’hui par rapport dix ans en arrière !

Les taux de crédit immobilier sont toujours aussi proches de leur plus bas historique. En Normandie, les taux immobiliers de mars 2021 sont en moyenne de :

  • 0,95% sur 15 ans ;
  • 1,09% sur 20 ans ;
  • 1,38% sur 25 ans.

Pour bien mesurer l'ampleur de l’économie réalisée aujourd’hui par rapport à dix ans en arrière, il faut prendre un exemple chiffré. Par exemple, pour un crédit de 300 000 € sur une durée de 20 ans, un emprunteur paiera aujourd’hui environ 100 000 € d’intérêts en moins qu’en 2011.

En effet, le taux de crédit moyen d’un emprunt sur 20 ans était un peu supérieur à 4 % en mars 2011. Le montant du remboursement total, intérêts inclus, d’un emprunt de 300 000 € était à cette époque d’environ 438 000 €.
Aujourd’hui, pour la même durée et la même somme empruntée, il n’en coûtera qu’environ 331 000 € à l’emprunteur. Soit une économie de plus de 100 000 € pour celui-ci.

À titre indicatif, la mensualité de remboursement pour la même somme est passée d’un peu plus de 1 800 € en 2011 à un peu moins de 1 400 € aujourd’hui, ce qui représente une économie de plus de 400 € par mois.

Le gain lié aux intérêts plus faibles compense la hausse des prix dans l'ancien

Le prix de l’immobilier a augmenté durant la même période, avec cependant des disparités très importantes selon la région. Ainsi, en Île-de-France, entre 2010 et 2020, le prix des appartements anciens a progressé de 36 % selon l’indice Insee basé sur les chiffres de la chambre des notaires.

Pour reprendre le même exemple, un bien en région parisienne qui valait 300 000 € en 2010 en vaut aujourd’hui un peu plus de 400 000. Le coût de crédit sur 20 ans serait actuellement d’environ 41 000 € soit un coût total de 441 000 € et une mensualité de remboursement d’un peu plus de 1 800 €.

En réalité, pour un appartement équivalent, la mensualité de l’emprunteur est aujourd’hui la même qu’il y a dix ans. Ainsi, celle-ci était d’environ 1 800 € en 2011 pour un appartement valant 300 000 € et elle est du même montant aujourd’hui pour un appartement valant 400 000 € en Île-de-France.

En clair, la baisse des taux a annulé la hausse des prix. Sachant que, sur la même période, le Smic a progressé de plus de 11 %, le pouvoir d’achat a donc progressé du même pourcentage pour les foyers franciliens modestes.
La situation est même plus favorable pour les maisons en banlieue parisienne dont les prix ont augmenté de « seulement » 12,5 % en dix ans.

C’est encore plus vrai en Province où la hausse des prix en moyenne en 10 ans dans l’ancien pour une maison a été de 9% et de 12% pour les appartements.

Mon compte

 Nous contacter