Diagnostic de performance énergétique : son impact sur le prix de vente d’un logement

impact du DPE

Vous vous projetez dans l’achat d’un appartement à Caen ? Soyez vigilant et attentif au diagnostic de performance énergétique du bien qui peut impacter le prix au moment de la revente.

Le diagnostic de performance énergétique : c’est quoi ?

Obligatoire lors d’une vente immobilière ou une location, le diagnostic de performance énergétique (DPE) a pour objectif d’informer l’acquéreur ou le locataire des dépenses énergétiques du logement. 

Réalisé par un professionnel certifié, le DPE est un document réglementé qui décrit les performances d’un appartement ou d’une maison, et de ses équipements, tels que le chauffage, la production d’eau chaude, le refroidissement, les ventilations…

Sur le DPE, deux étiquettes sont fournies, celle de la performance énergétique et celle sur la quantité de gaz à effet de serre émise. La 1ère étiquette permet d’attribuer au logement une classification, allant de A à G, en fonction du nombre de KWh d’énergie primaire consommé par mètre carré et par an. Alors que les logements classés A, B ou C consomment peu d’énergie, ceux notés F ou G sont considérés comme des « passoires thermiques ». 

L’influence du DPE sur le prix de revente d’un logement

Selon l’étude sur la valeur verte des logements menée par les Notaires de France en association avec la Caisse des dépôts et consignations, les logements économes en énergie (étiquette A ou B) permettent de réaliser une plus-value non négligeable lors d’une vente, en partant d’une étiquette de référence D.

À l’inverse, les biens immobiliers classés F ou G subissent une moins-value pouvant atteindre -28% dans certaines régions. En Normandie, par exemple, la plus-value d’une maison performante (A ou B) est de l’ordre de +9%. À l’opposé, les maisons classées F ou G peuvent se vendre 11% moins cher qu’une maison de classe D. Ces éléments montrent que les résultats de DPE ne sont pas sans impact sur le prix de vente d’un bien immobilier. Un logement bien isolé et consommant peu d’énergie gagne fortement en valeur par rapport à une « passoire thermique ».

Ce constat ne se confirme pas complètement sur le marché des appartements ; l’impact du DPE étant moins significatif sur la valeur d’un appartement. En effet, les appartements se trouvant majoritairement dans des zones tendues, l’acquéreur ou le locataire est moins enclin à vouloir négocier.

Mon compte

 Nous contacter