Charges de copropriétés : les impayés s’envolent

les impayés grimpent pour les charges de copropriété

Tout copropriétaire est tenu de régler les charges de copropriété qui permettent de payer le chauffage, l’entretien de l’immeuble et de l’ascenseur, ou encore le gardien.

Cependant les copropriétaires sont de plus en plus nombreux à faire face à des soucis de paiement entraînant une hausse de 29% des procédures judiciaires pour impayés en dix ans. Pozzo Immobilier, votre partenaire immobilier à Jullouville et dans le reste de la Normandie, vous informe sur la situation.

Hausse des impayés de charges de copropriété

Entre 2007 et 2017, les impayés de charges de copropriété ont représenté 82% du contentieux de la copropriété d’après le rapport « Les contentieux de la copropriété en 2017 » établi par le ministère de la Justice. Les demandes d’annulation des décisions d’assemblée générale ou les problèmes d’infraction au règlement de copropriété ne représentent quant à eux que 18% des litiges.

En dix ans, le nombre de procédures concernant les charges de copropriété impayées s’est envolé : +29%, passant de 22.300 en 2007 à près 28.700 en 2017. Le montant des dettes est inférieur à 10.000 euros dans 80% des cas. Géographiquement, les impayés sont concentrés en Ile-de-France qui représente 43% des litiges, avec 11% dans Paris. Arrive ensuite la région Provence-Alpes-Côte d’Azur qui compte à elle seule 20% des contentieux liés aux impayés de charges.

La flambée des charges de copropriétaires serait-elle responsable de cette hausse ?

Selon l’Association des responsables de copropriété (ARC), une copropriété sur deux présente des problèmes d’impayés de charges. La cause ? Une hausse des charges de copropriété de 37,4% entre 2007 et 2017, alors même que l’indice des prix à la consommation a seulement augmenté de 13,3% en dix ans. Plusieurs types de frais sont en hausse sur la période : +93,9% pour les primes d’assurance, +52,6% pour les frais de gestion des syndics, +39,9% pour les frais de chauffage.

À cette hausse des charges courantes s’est également ajoutée une envolée des prix de l’immobilier ces dernières années. Ainsi, des acquéreurs, ayant un taux d’endettement maximal et un budget serré, peuvent très vite se retrouver en défaut de paiement des charges de copropriété si un imprévu survient.

Pour en savoir plus:
La situation du marché immobilier à Jullouville

Mon compte

 Nous contacter