Des taux de crédit immobilier jamais vus : c’est le moment d’investir !

Des taux de crédit immobilier jamais vus 

Vous rêvez de faire l'achat d'un t2 à Caen, avez-vous déjà fait le tour des banques pour voir quel taux on vous propose pour votre crédit immobilier? Sachez que c’est le bon moment pour investir : les taux bancaires approchent 1 %, ils n’ont jamais été aussi bas.

Des taux exceptionnellement bas

Que vous soyez en passe de renégocier un crédit immobilier ou d’investir dans un bien neuf ou en rénovation, sachez que c’est le moment d’investir. Tous les indicateurs sont au vert. Cette année, les taux des prêts immobiliers, déjà à un niveau très bas, ont enfoncé de nombreuses fois leurs records, répercutant les politiques monétaires favorables au crédit menées par la Banque centrale européenne (BCE).

Après une légère remontée en septembre, les taux du crédit immobilier aux particuliers sont repartis à la baisse. Leur niveau moyen est proche de celui de l'inflation. En novembre, ils sont tombés à 1,12 % (hors assurance et coût des garanties), selon l'Observatoire Crédit Logement/CSA.

Encore plus bas qu’en octobre où ils étaient à 1,13% en moyenne. En un an, les taux ont baissé de 30 points de base (ils étaient à 1,49 % en janvier dernier). Pour un prêt sur 15 ans, le taux s’établissait en novembre à moins de 1% (0,87 %), le taux moyen sur 20 ans à 1, 04%. Ainsi, le coût d'emprunt moyen d'un ménage a considérablement baissé (1,24 % en juin). Ces taux bas ont conduit à ce que l'encours total des crédits à l'habitat dépasse les 1.100 milliards d'euros.

On peut emprunter plus car plus longtemps

Le remboursement du crédit s’étale de plus en plus dans le temps : plus les taux baissent, plus les durées d'emprunt s'allongent. À 230 mois, soit un peu plus de 19 ans, le délai moyen a de nouveau atteint en novembre son record historique de juin 2019. La durée moyenne des prêts s'est allongée de plus de 30 mois en cinq ans. D'ailleurs, plus de 40% des prêts immobiliers particuliers ont une durée de 25 ans ou plus et un tiers dure entre 20 et 25 ans.

L’apport personnel n’est plus une contrainte

Les banques ont aussi allégé leurs exigences sur l’apport personnel des emprunteurs. « Les taux d'apport personnel des emprunteurs sont descendus à des niveaux jamais observés par le passé », pointe l'étude Crédit Logement/CSA. Constat partagé par l'Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR) qui confirme que le taux d'apport personnel moyen n'a cessé de baisser.

Selon ses données, il est passé de 16,6% (montant des prêts par rapport à la valeur des biens financés, hors frais de notaires) en 2013 à 12,2% à fin mars 2019. Certaines banques vont jusqu’à proposer des crédits immobiliers sans apport.

Ces assouplissements sont sans distinction de profil dans la plupart des banques. Toutefois, selon les données récentes des courtiers, certaines choisissent de se focaliser sur les meilleurs profils, avec un bon dossier (des revenus de plus de 4.000€ mensuels et un apport personnel conséquent). Il est donc essentiel, pour réaliser un projet immobilier, de prendre le temps de comparer ce que chaque établissement bancaire propose.

Mon compte

 Nous contacter