Aller au contenu principal
Fiche 22 sur 465
22 sur 465

Achat immobilier : Les banques regardent de plus en plus les DPE

 21 mars 2023
Notre agence immobilière de Barneville-Carteret fait le point sur le DPE et les emprunts
  Partager

Entre l’augmentation des coûts de l’énergie et le besoin en travaux de rénovation, les banques regardent de plus en plus le DPE des logements achetés par les Français, notamment afin de leur éviter un mauvais investissement. Notre agence immobilière de Barneville-Carteret fait le point sur les raisons qui ont poussé les banques à être plus vigilantes.

Les banques veulent vous éviter une mauvaise affaire

Depuis plusieurs années, nos agences immobilières notent que le DPE est au cœur des préoccupations des acheteurs lors des visites. Plus récemment, ce sont les banques qui se sont mises à scruter de plus en plus le DPE lors des demandes de financement.

De manière générale, les banques ne voient pas d’un très bon œil l’achat de passoire thermique, sauf si des travaux de rénovation énergétique sont prévus et inclus dans le prêt. Certaines banques ont déjà commencé à demander systématiquement à avoir le devis des travaux de rénovation et à ce qu’il soit obligatoirement inclus dans le financement.

Dans le cadre d’un investissement locatif, les banques sont encore plus strictes car l’interdiction progressive de la location des logements énergivores a déjà commencé. Les banques veulent éviter à leurs clients de faire un mauvais investissement, soit en achetant un logement qu’ils ne pourront pas louer d’ici quelques années, soit en sous-évaluant le coût des travaux et leur impact sur la rentabilité de leur investissement. Ainsi, cela évitera à de nombreux acquéreurs de se retrouver en difficulté financière ou à acheter un bien pas rentable.

Un marché en plein essor

Certaines banques sont allées jusqu’à modifier complètement leurs règles d’octroi de crédit pour tous les financements. Que ce soit dans le cadre d’un investissement locatif, d’une résidence principale ou secondaire, la consommation énergétique est devenue un critère rédhibitoire, venant se greffer aux critères habituels (revenus, durée du prêt, etc.).

Cette nouvelle tendance est en plein essor dans le marché du crédit immobilier et impacte fortement les acheteurs. En effet, ces derniers vont devoir obtenir un financement plus important s’ils se voient obligés de rénover leur logement. Il y a maintenant un marché dédié aux prêts pour la rénovation énergétique, avec un accompagnement des clients pour les aides à calculer le coût des travaux, les aides gouvernementales, les devis à valider, etc.

Pour ce qui est des aides gouvernementales, il est important de ne pas les oublier ! Il y a des aides directes comme MaPrimeRénov’, d’autres aides régionales ou encore des aides au financement comme l’Éco-PTZ. Ces aides sont non négligeables, quels que soient votre investissement et votre niveau de revenus.

À lire aussi :

 Partager