Les Français sont encore nombreux à vouloir acheter un bien immobilier dans l’année

De nombreux Français souhaitent acheter une maison à Yquelon

Il semble que les Français ne craignent pas la crise. En effet, une personne sur six déclare souhaiter acquérir un bien immobilier dans les douze prochains mois, même si certains critères ont évolué. Si vous cherchez vous aussi à acquérir un bien immobilier, pourquoi ne pas vous laisser tenter par l’achat d’une maison à Yquelon ?

La confiance des Français dans l’immobilier résiste à la crise

La confiance des Français dans l’immobilier reste au beau fixe malgré la crise sanitaire. En effet, leur confiance dans la pierre n’a pas été ébranlée.

Ainsi, ils seraient environ 17 % à souhaiter s’engager dans l’achat d’un bien immobilier dans l’année qui vient selon une étude faite en février dernier. Ce pourcentage est resté stable par rapport à l'année dernière (16 % en novembre).

Cette étude, comme celle de novembre, a montré que les 25-30 ans sont en tête des acquéreurs potentiels :

  • 30 % de 25-30 ans ;
  • 28 % de cadres ;
  • 27 % de couples avec enfants ;
  • 21 % de Franciliens.

Aujourd’hui, 40 % des primo-accédants sont prêts à s’engager dans l’achat d’un bien alors qu’ils n’étaient que 35 % en novembre.

Parmi eux, on trouve encore une majorité de jeunes :

  • 60 % parmi les jeunes, soit une augmentation de onze points par rapport à novembre dernier ;
  • 52 % parmi les salariés ayant moins de 2 500 € de revenus, soit une hausse de deux points.

Il ressort de cette étude que les primo-accédants font preuve de plus d’optimisme qu’en novembre.

Par ailleurs, les investisseurs locatifs sont de moins en moins nombreux à souhaiter investir dans la pierre à l'horizon d’un an. Ils ne sont en effet plus que 18 % dans cette catégorie d’acheteurs, soit une baisse de quatre points par rapport à novembre.

De même, les propriétaires de leur résidence principale ne sont plus que 27 % à souhaiter changer de logement, ce qui correspond à une baisse de cinq points par rapport à la fin de l’année.

Le fléchissement de 2021 peut certainement s’expliquer en partie par le fait que ces deux types d’acheteurs avaient beaucoup progressé jusqu’en novembre.

De plus, 13 % des acquéreurs potentiels disent vouloir acheter une résidence secondaire, soit une hausse de quatre points par rapport à la fin de l’année dernière et un taux record pour cette catégorie.

La volonté reste mais les critères changent

Ce qui est certain, c’est que les critères de recherche des acheteurs ont évolué pendant la crise sanitaire. Ils sont plus de la moitié à le confirmer.

L’évolution des critères concerne généralement les points suivants :

  • Le lieu de résidence pour 21 % d’entre eux ;
  • Le type d’habitation pour 22 %.

Ainsi, les cadres sont 32 % à confier que l’emplacement géographique du logement qu’ils souhaitent acquérir a changé à cause de la crise sanitaire.

En savoir plus :
En 2020, les jeunes primo-accédants ont repoussé leur projet immobilier

Mon compte

 Nous contacter