La côte de Nacre : la destination à la mode !

La Côte de Nacre est la destination à la mode pour les résidences secondaires.

Cette année, le désir de résidence secondaire à la campagne ou à la mer s’est transformé en rêve d’évasion après avoir dû passer autant de temps chez soi. C’est notamment vrai pour ceux qui vivent en agglomération, puisque la qualité de vie et l’espace disponible sont intimement liés. La côte de Nacre, au nord de Caen, n’a pas échappé à cette nouvelle tendance et de plus en plus de français passent par notre agence immobilière à Honfleur.

Une explosion de la demande sur la côte de Nacre

Depuis la fin du confinement, l’activité des agences immobilières a fortement augmenté cet été et la tendance semble se poursuivre. Le marché est caractérisé par une offre faible par rapport à la demande, créant ainsi une tension et un déséquilibre. En conséquence, les professionnels du secteur de l’immobilier constatent un déficit de l’offre. Celui-ci se traduit concrètement par un grand nombre de demandes par mandat de vente.

Beaucoup de biens à vendre ont trouvé un acquéreur en moins d’une semaine ! Ce constat, les directeurs d’agences bancaires le font également. Ils se sont retrouvés submergés sous les demandes de prêt au cœur de l’été, durant une période habituellement plutôt calme, et ce notamment par des clients à la recherche d’une résidence secondaire.

Les critères d’achat sous influence de la crise sanitaire

Le rêve qu’ont en commun beaucoup d’acquéreurs est sous influence de la période de confinement qui vit nombre de citadins cloîtrés chez eux dans un espace restreint et clos sans accès à l’extérieur.  En effet, les professionnels de l’immobilier de la côte de Nacre constatent un regain d’attrait certain pour les maisons de pêcheurs proches de la mer et avec deux chambres.

Avec en plus deux nouveaux critères qui sont passés de secondaires à incontournables, voire rédhibitoires : la présence d’un jardin qui ne demande que peu d’entretien et d’une pièce supplémentaire qui peut servir de bureau.

Et de façon non subsidiaire, s’ajoutent à cela le souhait d’avoir à disposition un réseau internet de qualité pour pouvoir travailler à domicile. Le télétravail semble définitivement entré dans les mœurs.

Beaucoup de demandes d’estimation mais peu de biens à vendre

De nombreux propriétaires de résidences sur la côte de Nacre demandent aux agences de la région de venir estimer la valeur de leur bien. La demande a été multiplié par quatre cet été. Pour autant, le nombre de biens à vendre est insuffisant pour couvrir la demande très forte actuelle, entraînant une hausse des prix.

Cette forte demande provient notamment de la clientèle parisienne mais également de celles de ceux qui habitent le centre de Caen et qui envisagent de se délocaliser en bord de mer.

En savoir plus :
Immobilier – les intentions d’achat au plus haut
Caen parmi les villes les plus dynamiques

Mon compte

 Nous contacter